dimanche 13 août 2017

La vie de mes rêves ("The Miracle morning" par Hal Elrod)



Vous êtes-vous jamais demandé ce qui vous motive à vous lever le matin? En anglais, il existe le joli mot "purpose"qui désigne le fait de savoir où on va dans la vie et pourquoi. C'est un état très désirable et qui fait même rêver tous ceux qui ne savent pas vraiment quel est leur but dans la vie.

En ce qui me concerne, en grande cogiteuse que je suis, je me pose souvent ce genre de question. C'est une question existentielle qui peut sembler quelque peu superflue en même temps, puisque la plupart d'entre nous avons plein de raisons de nous lever le matin et qu'il ne nous viendrait pas forcément à l'esprit d'aller y chercher une composante philosophique. Nous ne nous posons pas forcément la question de nos aspirations et souvent nous sommes juste pris dans des automatismes installés depuis longtemps.

Il y a peu de temps, je me suis livrée à l'exercice mental suivant: A quoi ressemblerait ma journée idéale? Ma semaine idéale? Mon mois idéal etc.?

Et j'ai pris conscience que mes rêves, du moins une grande partie d'entre eux, sont tout à fait réalisables. Le problème, c'est le manque de projection concrète, le fait que je n'entreprends pas, CHAQUE JOUR, des pas en vue de la réalisation de ces rêves. Que je me cache derrière le train-train quotidien, derrière les excuses, que je m'auto-limite et que je m'interdis ce qui n'est séparé de moi que par les obstacles que je place sur ma propre route.

Je suis intimement convaincue que c'est quelque chose qu'on apprend étant enfant, puis ado, puis adulte: cette croyance tenace que les rêves et la réalité, ce sont deux domaines bien distincts et séparés par un paravent infranchissable. 

Eh bien je crois que c'est tout faux, et qu'avec de la volonté et de la détermination, on peut atteindre beaucoup d'objectifs et vivre une vie intentionnelle, c'est-à-dire décider soi-même vers où on veut se diriger, ce qu'on choisit, ce qu'on délaisse. 

En fait, qui dit purpose dit force motrice dit passion. Pour ma part, une de mes plus grandes passions, ce sont les mots, et par extension les livres, les histoires, les langues...Dans ce domaine, comme dans tous les autres d'ailleurs, quand je pense à mes rêves, j'ai toujours eu une vision très abstraite et diffuse de ce à quoi ils pourraient ressembler. Or, eureka, un jour, j'ai pris conscience que si je voulais être un auteur, il fallait seulement écrire. Et tous les rêves les plus fous pourraient se réaliser seulement en mettant en pratique cette première étape essentielle. Réaliser ses rêves maintenant, c'est possible aussi en se mettant en tête qu'il s'agit bien en réalité de buts dans la vie, pas de visions abstraites qu'on ne cherche même pas à atteindre. Alors maintenant, j'essaie d'écrire tous les jours, que ce soit mes histoires ou alors les articles sur mon blog. Ecrire me rend heureuse et m'épanouit. Même quand je n'ai à ma disposition que quelques minutes par jour. Et ainsi je me rapproche toujours un peu plus de la vie de mes rêves.

Lorsqu'on travaille à construire la vie de ses rêves, on peut trouver beaucoup d'aide et de motivation  auprès de personnes inspirantes. J'en trouve tout le temps, dans la vie comme dans mes lectures. Dans la série de livres de développement personnel dans lesquels je plonge depuis un certain temps, ce qui m'inspire le plus, ce sont ces "manuels" qui nous incitent à prendre notre vie en mains et à vraiment vivre la vie de nos rêvesParmi tous les blablateurs et poseurs qu'on trouve dans notre société, Hal Elrod (auteur de The Miracle Morning), de par son expérience de la vie, de par sa personnalité, de par la sagesse qu'il dégage, fait partie des personnes qui méritent qu'on les écoute. Pour avoir une petite idée de qui il est, vous pouvez le découvrir en écoutant une de ses présentations sur youtube. 


Ce n'est pas un gourou, il ne propose pas de religion, c'est juste une de ces personnes inspirantes qui vous motivent à devenir la meilleure version de vous-mêmes. La finalité du Miracle morning, c'est de se lever le matin enthousiaste comme un enfant le jour de Noël...et ce tous les matins! Cela ne serait-il pas fabuleux?


les merveilles du matin




Etre matinale, cela fait partie de ma nature profonde, celle qui se manifestait déjà étant petite, lorsque je sautais sur le lit de ma soeur à une heure innommable du  matin quand celle-ci aurait bien aimé dormir encore une heure ou deux.

Cela n'a pas changé, j'aime toujours me lever tôt. (même quand je n'ai pas beaucoup dormi)

Le matin, tout me semble plus clair, j'arrive mieux à canaliser mes pensées, à me focaliser sur l'essentiel, à me projeter, planifier, et à réaliser.

Dans mon dernier article (Sur les pas d'Ondine: La fragilité) j'ai partagé un peu mon combat contre l'anxiété et la dépression - j'y parle de notre santé mentale qui mérite toute notre attention tout comme notre santé physique. Au fil des années, j'ai trouvé des activités qui font du bien à mon esprit et qui m'apportent de la paix intérieure, surtout quand je les pratique dès le matin: la lecture, l'écriture, le yoga, la méditation...

Ce sont précisément des activités (matinales!) préconisées par Hal Elrod dans son livre The Miracle Morning. Sans avoir essayé pour le moment de pratiquer le miracle morning de manière systématique, ayant toujours été du matin, je peux d'ores et déjà confirmer combien cela fait du bien si on commence sa journée par une de ses pratiques.

Quelle bonne idée de les combiner TOUTES et de passer ainsi quelques minutes chaque matin pour remettre les pendules à l'heure et se refocaliser sur l'essentiel!

Quelques nouvelles habitudes pour savourer à fond les merveilles du matin dans le but de s'approcher un peu plus de la vie de nos rêves:

- intégrer le plus possible les six pratiques Life Savers (à savoir la lecture, l'écriture, le silence, la visualisation, les affirmations positives et enfin l'exercice physique)

-adopter, en particulier, les affirmations positives comme une clé importante pour l'épanouissement dans une vie - nous sommes tous tellement pris dans des dialogues intérieurs que nous ne choisissons pas, qui sont dictés par notre passé, par nos doutes et par nos peurs, qu'il est très utile et même crucial de les remplacer consciemment par des affirmations telles que "J'ai de la valeur" ou "Je peux réussir tout ce que je désire si je m'y attèle vraiment."

-découvrir l'exercice de visualisation - une pratique plutôt nouvelle pour moi - j'y dédierai peut-être un jour un article à part. Elle consiste à se mettre devant les yeux le but qu'on veut atteindre de manière vivante et concrète - afin de vraiment savoir vers quoi on se dirige, avec confiance et conviction.

Quant à la  lecture, l'écriture, l'exercice physique (en particulier le yoga) et a méditation (silence) voilà longtemps que je sais à quel point ces pratiques peuvent transformer ma journée si je les attaque dès le matin, avant toute chose.

Ce qui est au moins aussi important que ces bonnes habitudes, ce sont toutes les choses à ne PLUS faire, à bannir de son quotidien:

- Les phrases débutant par "Un jour...", "Si je pouvais...". "Si j'avais les moyens" etc.
Les discours internes négatifs qui pourrissent la confiance en soi et dans le monde et qui font couler d'emblée tous les projets aussi beaux soient-ils. C'est ce qu'on appelle des "croyances limitantes" (limiting beliefs) - et c'est de l'auto-destruction pure et dure. Quelle dommage d'aborder une vie qui nous a été donnée de cette façon!

- "Tu as de la chance" à chaque fois qu'une personne autour de nous semble plus fortunée que nous (c'est d'ailleurs plutôt une phrase marmonnée à demi-mot, ou articulée seulement dans la tête)  C'est une phrase qui transpire l'envie et même l'amertume souvent, et qui ignore le fait que nous sommes tous les artisans de notre propre bonheur. Etre envieux, dire que quelqu'un d'autre a "de la chance", c'est aussi admettre qu'on s'est résignés, qu'on a arrêté d'essayer de construire son propre bonheur, pierre après pierre, quelles que soient nos circonstances, quel que soit notre passé.

- Je recommande également de réduire le temps passé sur les réseaux sociaux - ce sont de vrais chronophages et depuis que j'ai supprimé tous les réseaux sociaux de mon ordinateur, je dédie beaucoup plus de temps à des activités utiles et épanouissantes.

En guise de conclusion, le message le plus important que j’ai tiré du livre The Miracle Morning, c’est que pour obtenir ce que l’on veut dans la vie, il faut d’abord devenir la personne qui correspond vraiment à la vie que nous souhaitons. Dans es mots de Hal Elrod: "Become the person you want to be in order to have the life you want." Et ce dès le matin!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un petit mot, cela me fera bien plaisir!